EN FR

Bienvenue sur notre site 

La Commission européenne a lancé un nouveau projet régional dans le domaine de la justice dans la région euro-méditerranéenne : EuroMed Justice II (janvier 2008 – mars 2011) doté d'un budget de 5 millions d’euros. Ce projet est mis en oeuvre par un consortium dont le chef de file est l'Institut européen d‘administration publique (IEAP) et qui est aussi composé de la Fondation internationale et ibéro-américaine d'administration et politiques publiques (FIIAPP) et du Conseil général du pouvoir judiciaire espagnol (CGPJ).

L'Unité de gestion du Projet EuroMed Justice II est le Centre européen des régions, l'Antenne de l'IEAP à Barcelone.

Les bénéficiaires de ce projet sont : la République algérienne démocratique et populaire, la République arabe d'Egypte, Israël, le Royaume hachémite de Jordanie, la République du Liban, le Royaume du Maroc, l'Autorité palestinienne, la République arabe syrienne et la République tunisienne.

Ce projet s'articule autour de 3 grandes composantes : Accès à la justice et aide légale; Résolution des conflits transfrontaliers en matière familiale; et Droit pénal et droit pénitentiaire. Les activités du projet consistent à tenir des réunions des 3 Groupes de travail qui travailleront sur ces 3 composantes et à realiser des sessions de formation, ainsi qu'à organiser des visites d'études.

 

Mis en oeuvre par

 


Chef de file
Programme | Liens | Composantes | Plan du site | Avis juridique

2017 Projet EUROMED Justice II

Projet EUROMED Justice II
La Commission européenne a lancé un nouveau projet régional dans le domaine de la justice dans la région euro-méditerranéenne : EuroMed Justice II (janvier 2008 – janvier 2011) doté d’un budget de 5 millions d’euros. Ce projet est mis en oeuvre par un consortium à la tête duquel on trouve l’Institut européen d‘administration publique (IEAP) et qui est aussi composé de la Fondation internationale et ibéro-américaine d’administration et politiques publiques (FIIAPP) et du Conseil général du pouvoir judiciaire espagnol (CGPJ).